Tu es ici Accueil » 1.2.3 » Et alors ?

Et alors ?

Bah alors on est le jour J et mon zhom est arrivé, on charge le sac préparé minutieusement depuis quelques jours et direction la mater ! Dans la voiture, je note sur une appli smartphone les heures et la durée des contractions, pour le moment elles sont très calmes et je suis étrangement sereine. On arrive, on prend le temps de bien se garer, c’est mon premier donc je sais bien qu’il ne va pas sortir pouf comme ça alors autant rester civilisé ^^
A l’accueil la dame me dis « Bonjour, c’est pour ? » « accoucher » lui réponds-je :D, elle rigole et me redirige vers le service urgences mater. Là j’ai droit à la totale, monito d’une 1/2 heure, vérification que le liquide qui « fuit » est bien du liquide amniotique et non une simple incontinence de fin de grossesse -_- et du TV* en veux tu en voilà !

Confirmation nous est donné, petit bonhomme a fissuré la poche et maintenant ? bah ils me gardent ><, trop de risques d’infection. C’est le début de la fin, on m’installe dans une chambre (double) et l’attente commence… Pour info, oui j’ai décidé d’avoir un accouchement médicalisé parce que j’étais très inquiète par rapport à ça et en cas de problème je voulais assurer mes arrières (… lol) aujourd’hui je pense différemment mais vous savez c’est avec l’expérience qu’on se fait son avis, je ne veux pas regretter l’accouchement que j’ai eu juste vous donner mon point de vue et mon ressentit dessus.

Donc nous voilà tous les 2 dans la grande chambre pour l’instant vide et calme, il fait beau on est début avril et les premières chaleurs arrivent. Moi allongée sur le lit, sourire aux lèvres, zhom assis sur une chaise. On mange un morceau trouvé à la cafétéria de l’hosto et on plaisante sans se douter de ce qui va arriver. Fin d’après midi (oui je vous passe quelques heures bien monotones !) les contractions sont toujours là, et toujours très supportable, plusieurs contrôles confirment que le travail progresse très lentement -_-
On m’annonce qu’on va laisser passer la nuit et que si ça n’avance pas plus vite, j’aurais droit à un déclenchement le lendemain matin. Là je m’imagine passer ce moment avec mon zhom, on a prévu des huiles de massage, je pense déjà au gros ballon que je vais chevaucher ! et là *surprise* « Monsieur, merci de bien vouloir quitter la chambre à 19h » o_O hein ?
Bah oui c’est une chambre double (vous avez pas lu ou quoi ? lol) et donc les papas sont interdit de séjour. Conclusion je vais passer ma nuit de travail seule, enfin accompagnée d’une autre future maman inconnue au bataillon 🙂
Mon zhom rentre à la maison et moi je commence à dompter le ballon, les contractions deviennent plus régulières et plus fortes et dandiner sur cet objet me soulage c’est dingue ! Ma voisine de chambre me rejoint : une future maman de jumeaux… allemande !!! non mais c’est vidéo gag ou bien ??? je veux bien avoir fait Allemand seconde langue au collège mais bizarrement je n’ai pas appris les termes cliniques de la grossesse ! C’est donc parti pour des « ça va ? » et des « oui merci »… voila
Toujours les contractions qui s’installent dans mon dos et personne pour me masser, je contrôle ma respiration pour supporter cette nouvelle douleur et ça passe.
Les sage-femmes viennent à tour de rôle vérifier si tout va bien, des petits bruits de crock puis le calme et des moments de respiration intense. Bizarrement j’ai un souvenir sonore plus que visuel car pendant les contractions j’avais tendance à fermer les yeux pour me concentrer.

La douleur devient de plus en plus vive, il doit être près de minuit je pense. Je réussi à me lever et à aller jusqu’à la douche, désolée pour la WWF mais j’y suis restée 45 min ! la chaleur c’était la seule chose qui me calmait les contractions.
En sortant je vois ma voisine pliée en deux dans son lit et qui gémit, c’est le moment pour elle de rencontrer ses deux petits kinder !

00h30 me voila seule dans cette grande chambre, l’envie d’appeler mon homme pour lui dire « rejoins-moi » est forte mais les règles sont ce qu’elles sont dans cet univers aseptisé, je ne l’appelle pas et je souffre seule. Vers 3h, je n’arrive pas à me reposer et je commence sérieusement à être épuisée, j’appelle la sage-femme de garde qui décide de me donner quelque chose pour m’aider à reprendre des forces. Elle fait une dernière vérification avant, j’ai bien cru que j’allais la tuer tellement la douleur était insupportable et qu’elle me torturait. Elle prend une seringue, je sens une vive douleur et…
… je me réveille il doit être 6h30, il y a eu changement d’équipe et mes contractions sont toujours là. Le produit injecté devait être fort puisque j’ai eu beaucoup de mal à comprendre où j’étais et ce que je faisais. J’ai même pensé que je n’étais plus enceinte à ce moment ! Un sage-femme arrive, m’aide à reprendre mes esprit et vérifie où en est le travail. Soulagement, il a un peu progressé, peu mais suffisamment pour ne pas me déclencher 🙂
Là j’avoue j’ai un peu eu un black out, je sais que zhom est revenu, il s’est mis à côté de moi et m’a regardé souffrir. Maintenant je me dis que ça a du être difficile pour lui d’être impuissant face à cette douleur. la matinée avance et moi je geins, je me tortille sur ce put*?# de ballon et je hurle pour qu’on m’emmène en salle d’accouchement !

*Je vous laisse chercher sur gloogle : grossesse – TV

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 Commentaires

  1. J’adore lire les récits d’accouchement ! Je découvre seulement ton blog, grâce à ton compte, et ton blog Parole de mamans…Je file vite lire la suite…A très vite !

    • Oui je viens de créer le blog sur Parole de mamans, là je m’occupe de mettre à jour tous les articles déjà fait ici ! bienvenue à toi 😉

  2. Merci. Et grâce à ta venue sur mon blog, je découvre le tien, j’aime beaucoup !
    … Tu crois que je dois lire les détails de la salle d’accouchement.. avant ou après l’accouchement gloups ?!

    • ^^ ça c’est toi qui vois… juste pour te rassurer, ça n’a pas été si horrible que ça bien au contraire, mais je dirais qu’il vaudrait peut être mieux que tu le lise après, pour garder tout le mystère sur ce moment qui restera gravé à jamais dans vos mémoires et puis comme ça tu pourras venir me raconter 😉

  3. C’est dur de ne pas autoriser la présence du père. Deux femmes tordues de douleur, ce doit être saisissant. Tu as souffert longtemps j’ai l’impression. Le départ pour la salle d’accouchement a dû être bienvenu !

    • Oui le système de prise en charge des futurs parents demande encore quelques ajustements en France ! Les détails de la salle d’accouchement dans mon prochain post 😉
      Je suis heureuse de suivre ton blog, c’est beau de voir un futur papa nous raconter sa vision de choses, vivement la suite.

      • En effet, je préfère aussi attendre, préserver le mystère. Je te lis les yeux bandés jusqu’à la naissance 😉

Laisse moi un p'tit mot !