Tu es ici Accueil » Vendredis Intellos » Enfants et écrans : un enjeu de santé – VI#01

Enfants et écrans : un enjeu de santé – VI#01

Comme tous parents (enfin j’imagine o_O), nous nous sommes posés la question du temps que supabb pouvait ou non accorder aux écrans au cours de la journée. Par écrans je n’entends pas que la TV, mais aussi l’ordinateur, les téléphones (types smartphone parce qu’avec l’antiquité à clapé de zhom les risques sont limités ^^), les tablettes, le four… non je déconne là 🙂

Plus sérieusement, il y a la question du « faut-il autoriser les écrans aux enfants de moins de 3 ans ? » et si l’on répond oui, se pose alors la question du « combien de temps ? »

Au départ nous faisions en sorte que supabb ne soit pas en contact avec les écrans. Je te le dis de suite cette période n’a pas duré longtemps et c’était sûrement la période où nous non plus nous n’avions plus le temps de les regarder ^^. Petit à petit il s’est familiarisé avec la TV mais sur des périodes très courtes et le plus souvent sans vraiment y prêter attention. En gros la TV tournait en fond pendant qu’il s’affairait à jouer aux alentours. Depuis peu, je dirais que ça a commencé vers ses 11 ou 12 mois, il a découvert le smartphone et surtout l’iPad ! Là encore sous surveillance bien entendu, il n’a pas le droit de les manipuler seul. Le téléphone il essaie simplement de le déverrouiller pour le moment et s’amuse à crier à tue-tête « Alloooooo ».

Pour ce qui est de l’iPad c’est une autre histoire, nous lui avons téléchargé 2 applications pour enfant et il adore ! La première, ce sont des visuels d’animaux sur lesquels il doit appuyer, il entend alors le son associé à l’image. La seconde est un peu plus complète, elle présente différents fruits qu’il faut reconnaitre. A chaque fois qu’il appuie sur l’un d’eux, une voix prononce le nom du fruit. Il y a divers minis-jeux autour des fruits mais ça reste très ludique et très simple.

Dès le départ lorsqu’il demande à jouer dessus, nous lui exposons les « règles » par exemple, 3 parties et ensuite c’est terminé. Bien sûr il est encore trop petit pour comprendre mais je pense que le fait de lui montrer qu’au départ on impose quelque chose, il comprend que ça ne va pas durer. En tout cas pour avoir testé en lui expliquant avant et sans lui expliquer il n’y a pas photo ! On a eu droit la première fois à une magnifique crise de pleurs parce qu’il ne comprenait pas pourquoi on arrêtait de jouer.

Pour rebondir sur l’article que j’ai vu sur le site du Figaro Écrans : les risques pour la santé des enfants, je remarque que je ne m’étais pas vraiment posé la question de la santé de mon enfant dans cette utilisation des écrans.

les longues heures passées devant un écran représenteraient un risque en soi, au-delà de ceux plus connus qui sont liés à la simple sédentarité

Je m’inquiétais de son développement moteur dans le sens ou je ne souhaite pas qu’il « bloque » devant l’écran bêtement mais j’aurais tendance à valider la pratique éducative par l’écran. Aujourd’hui tous les enfants sont très vite entourés malgré eux d’écrans et c’est normal, notre société évolue dans ce sens, je ne pense pas pour autant qu’il faut y voir un risque du moment où l’utilisation reste encadrée par les parents ou des adultes responsables (nounou, grands-parents…). On ne peut pas reprocher à un enfant d’être attiré par la TV, ça brille, c’est plein de couleurs vives et y’a des musiques, c’est toujours plus intéressant qu’un faux ordinateur Vtech ! (oui j’aime pas trop Vtech pourtant grâce à ma soeur cf article précédent, nous avons la panoplie). Le risque vient donc surtout de l’entourage qui, comme pour beaucoup d’autres sujets, est responsable de ce que l’enfant est autorisé ou non à faire.

Et toi, ton enfant a-t-il le droit de regarder la TV ? de jouer sur la tablette ? Comment gères-tu ça au quotidien ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Commentaires

  1. Les écrans à but éducatif oui ou quand on craque…en revanche, Chéri et moi leur refusons l’accès à nos smartphones ou tablette…moi j’ai juste Angry bird Star Wars en roue de secours sur mon téléphone si l’attente est trop longue chez un médecin par exemple (au bout d’une heure il tourne en cage) et seulement pour le grand de 8 ans. Bref on est pour un usage mais raisonné et limité dans le temps.

    • Supabb ne joue jamais sans nous à ses côtés, c’est la condition sinequanone. J’aime bien certains jeux pour tout petits ils sont marrant et font manipuler la tablette, c’est là qu’on se rend compte de leur capacité à s’adapter très rapidement à de nouveaux outils. J’ai même trouvé des jeux basés sur la méthode montessori ! c’est très simple mais c’est toujours mieux que ouioui ou Tchoupi à toute les sauces ! 🙂

  2. chez moi la tv marche en permanence je mets les clips ou les infos
    la grande n’a plus le droit de la regarder le matin parce que sinon elle ne déjeune pas
    sinon pour ce qui est des smartphones elle n’a pas vraiment droit et en même temps je trouve ça totalement débile de voir un adulte faire mumuse ou être à une soirée collé à son écran alors pour la petite encore moins !!! elle a joué de temps en temps sur le téléphone de son père il lui avait téléchargé des puzzles et des mémos mais un jour elle a pris son phone sans le demander et a commandé pour 70 € de poissons virtuels depuis elle n’a plus le droit d’y toucher même en notre présence;
    par contre elle a un pc (mon homme est informaticien!!) il lui a installé une version linux et des jeux doudou linux bref c’est des calculs, des formes géométrique, de la logique, … elle a le droit d’y jouer on lui donne un temps et quand le temps est écoulé elle ferme et range le pc si je doit intervenir elle ne l’a plus !!
    je vais passer pour une vieille bique mais je n’ai pas besoin d’une tablette ou d’un téléphone pour occuper mon enfant!! la soeur de l’homme (je l’aime pas celle là !!!) nous assure qu’avec son iphone elle est tranquille quand elle va chez le doc …. bin moi je lui réponds que je prends un livre ou un cahier et des crayons pour l’occuper! certes ça peut être sympa pour certaines activités mais c’est pas avec une tablette qu’elle va savoir écrire et développer son sens artistique son imagination..
    jsuis décousue moi aujourd’hui !!!

  3. Je me suis posée la question très vite car très/trop vite elle est allée vers tous les écrans possibles! Aujourd’hui je fais en sorte qu’elle ait un minimum d’actions (on tape des mains par exemple devant des chansons)… Elle est capable de suivre des petits dessins animés de 7 minutes mais je ne le fais que 2 ou 3 fois dans la semaine. Maintenant se pose la question quand nous nous regardons, elle, elle subit l’écran quand même… Enfin… J’ai pas envie de psychoter non plus!

    • Pareil j’essaie de ne pas psychoter. Ça fait parti de mon quotidien donc je fais en sorte d’apprendre à mon fils à ne pas en abuser. Je suis une enfant de la TV mais je ne bloque pas dessus pour rien.
      Sinon merci pour vos messages et je suis ravie que ce sujet vous intéresse 😉

  4. J’aime beaucoup ton article qui m’a interpellée parce que je suis en plein dedans avec mon mistouflon de 2 ans 1/2. On regarde très peu la télé chez nous mais on est accro aux ordis (et moi à mon smartphone :-)). C’est Le Barbu qui a initié son fils aux dessins animés, génériques,… Au début, il les regardait sur le pc mais maintenant c’est sur la télé que ses petits yeux se posent. J’essaie de faire en sorte que notre fils ne devienne pas accro, qu’il joue avec son Monsieur-Patate ou aux voitures plutôt que d’être vautré dans le canapé, les yeux absorbés par les images. Peine perdue, il réclame à corps et à cris.
    Même si le fait de le laisser parfois devant la télé ou l’ordi nous sauve la mise, je reste persuadée que les écrans sont une très mauvaise chose pour chacun d’entre nous (fatigue des yeux, réduction d’une vraie communication,programmes peu intéressants à quelques exceptions près,…)
    On gère au mieux 🙂

  5. Chez nous il n’y a pas de télé, et du coup mon fils (2 ans 1/2) ne la réclame pas (d’après sa nounou il ne s’y intéresse pas non plus chez elle, peut-être parce qu’il n’a pas l’habitude justement). Il a le droit d’utiliser le téléphone pour téléphoner mais pas pour jouer (son père étant souvent en déplacement on s’appelle souvent). Le plus dur c’est l’ordinateur car il me voit l’utiliser, mais même quand il insiste on limite à quelques minutes de vidéos (sa grande passion: les vidéos d’hélicoptères en vol…). Les dessins animés sont autorisés de façon rarissime, uniquement lorsqu’il est malade par exemple (et bien malade, en mode loque gémissante sur le canapé) ou lors des déplacements en train que l’on fait régulièrement pour visiter les grands-parents (ben oui, j’approuve pas mais j’ai fini par craquer, ne trouvant pas d’autre moyen de le faire asseoir 3h sans faire trop de bruit).

    Je tiens à limiter au maximum son exposition aux écrans, car comme le dit l’article cité, l’exposition aux écrans en soit est nocive, peu importe le contenu. Je ne suis pas d’accord avec le journaliste qui dit que peu d’études ont été faites, de nombreuses études ont été faites, simplement elles sont souvent mises aux oubliettes. Je vous conseille vivement le livre de Michel Desmurget, « TV Lobotomie », qui n’est pas une charge gratuite contre la télé mais bel et bien un livre scientifique étayé par de très nombreuses études, toutes citées. Normalement après ça, vous devriez virer votre télé!

Laisse moi un p'tit mot !