Tu es ici Accueil » Comme on né » Comme on né #01

Comme on né #01

comme-on-ne

J’ouvre aujourd’hui une nouvelle rubrique sur le blog. Je voulais partager mon espace de parole avec d’autres parents, pour qu’ils puissent eux aussi te raconter comment s’est passé le moment tant attendu de la naissance. 1er, dernier, peut importe ! L’essentiel est de partager ce moment qui ne se passe pas toujours comme on l’aurait voulu.

Aujourd’hui, j’ai l’honneur d’accueillir, pour ouvrir le bal, une amie, une avrilette 2011, à toi ma Capu :

 

Quand ma copinaute a proposé d’ouvrir une catégorie sur son blog pour que nous puissions raconter nos accouchements, je me suis dit « raconter mes accouchements ratés ??? je me demande si ça vaut bien le coup !! » Et elle m’a répondu que si, pour montrer la diversité des accouchements, montrer que tout n’est pas parfait comme dans les films. Et elle a bien raison ! On imagine toujours nos accouchements en se disant je veux que ça soit comme ci, comme ça, mais surtout pas comme ça !! Et bien sûr, cela ne se passe pas toujours comme on l’aurait souhaité.

Ça a été le cas pour moi. Je viens donc vous raconter la naissance de mon 3ème bout de chou. Pourquoi le 3ème ? Pourquoi pas les 2 premiers ? Parce que c’est le plus récent, et puis aussi surement parce que c’est de celui-ci que j’ai le plus besoin de parler.

Alors voilà pour mon 3ème accouchement, le dernier, je voulais le réussir, je ne voulais pas de péridurale, pour pouvoir gérer comme je le sentais. Alors voilà le récit de la naissance de mon petit chaton.

Mon chaton mignon était prévu pour le 18 aout, comme la fin était longue !!!! Le 15 aout au matin, je pense que la poche des eaux se fissure, donc direction la maternité. Heureusement mes parents sont à la maison pour pouvoir garder les deux grandes.

À la maternité, on me confirme que la poche des eaux est bien fissurée, donc je dois rester là bas et attendre. J’attends, j’attends, j’attends, rien ne se passe. Que c’est long d’attendre, je sais que je vais bientôt voir mon petit cœur, bientôt l’avoir dans les bras, mais il faut attendre.

Je passe la nuit à la maternité, je dors difficilement car j’ai tellement hate !!! Au petit matin, je me lève pour un petit pipi et là, c’est la grosse flaque, je perds les eaux (et inonde au passage la chambre !!) J’appelle la sage femme, elle me propose de prendre une douche et un petit déjeuner avant d’aller en salle pour faire un monito. J’accepte la douche mais pas le petit déjeuner, je n’ai pas faim. J’appelle mon ptit mari pour lui dire de venir, qu’il prenne le temps de boire son café etc car pas encore de contraction. A peine le téléphone raccroché que les contractions commencent.

Une fois en salle de naissance, on me pose le monito et je m’installe sur le coté. Je gère les contractions et j’attends mon mari. Environ 20 minutes passent, je suis toujours sur le coté et les contractions sont douloureuses mais je suis contente car pour le moment j’arrive à les gérer. Mais je bouge un tout petit peu et le capteur du monito bouge alors j’appuie sur le bouton pour appeler quelqu’un. Deux minutes après une aide soignante arrive et me dit « oh lala madame, vous baignez dans votre sang ». Je ne m’étais rendu compte de rien, j’étais tellement dans ma bulle et avec mon gros bidon je ne voyais rien. C’est un peu la panique dans la salle, je me sens bien seule avec tout se monde qui s’active autour de moi. Il y a 2 sages femmes et 2 aides soignantes, elles ont appelé un gynéco et en l’attendant elles me prennent la tension, me nettoient, règlent le monito. Une des sages femmes prend tout de meme le temps de me dire qu’il y a beaucoup de sang, mais qu’au monito le bébé va bien.

Le gynéco arrive, une rapide écho, il ne voit rien. Il m’ausculte, je suis à 5 cm (mince j’avais fait la moitié du chemin !!!) et m’annonce qu’il va falloir faire une césarienne car il ne sait pas pourquoi je perds tout ce sang mais qu’il faut faire vite car il y en a vraiment beaucoup.

On sort mon lit de la pièce pour m’emmener au bloc, c’est à ce moment là que mon mari arrive, un rapide bisous, je lui dis vite fait qu’on va me faire une césarienne car je fais une hémorragie. Il est tout blanc, on m’emmène et j’apprendrai par la suite qu’il est tombé dans les pommes au moment où on m’a emmené !

Une équipe au top, je sens bien qu’ils se dépêchent, qu’il faut faire vite, mais il y a toujours une personne à coté de moi qui me parle, me rassure. On m’endort… A mon réveil, je me sens vraiment bizarre, c’est une drôle d’impression assez difficile à décrire. Et là une longue attente commence, je pleure sans arrêt. L’infirmier me demande plusieurs fois si j’ai mal mais la douleur je m’en fiche, moi ce que je veux c’est voir mon bébé ! Que c’est long !!!! Ils me gardent plusieurs heures car ils attendent les résultats d’analyses, pour voir si ils trouvent une explication à cette hémorragie.

Et enfin, enfin je peux retourner en chambre et enfin découvrir mon bébé, mon petit garçon. Il est dans une couveuse quand j’arrive. On le met directement sur moi en peau à peau. Et là je pleure (encore), mais cette fois ci je pleure car je suis heureuse de le voir, de le sentir sur moi.

Alors voilà, ça c’était mon 3ème accouchement, il ne s’est pas du tout passé selon mes plans, mais maintenant c’est derrière, maintenant mon petit cœur a un peu plus de 7 mois et c’est un magnifique bébé que j’aime à la folie.

 

Un très grand merci pour ce beau récit ♥
Je souhaite réellement permettre à celles et ceux qui le souhaitent (mamans ET papas donc) de venir s’exprimer ici, alors hésites pas à partager le lien, et si ça t’intéresse contacte moi !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

  1. Merci Supamam de m’avoir permis de m’exprimer sur ton blog <3

  2. Emouvant ce récit Capu!!! J ai versé ma petite larme <3

    • Merci Cathy, tu sais j’ai versé ma ptite larme en l’écrivant!!!

Laisse moi un p'tit mot !