Tu es ici Accueil » Comme on né » Comme on né #06

Comme on né #06

comme-on-ne

Aujourd’hui suite et fin de l’histoire de Cathy avec le récit de sa troisième grossesse : Bastien.
Retrouves également ses deux premiers récits : Manon la crevette  /  Clément le battant

Bastien le petit dernier

Pour Bastien, la grossesse a été plus cool même si j’ai du être alitée à partir du 6e mois, j’étais à la maison avec mes deux enfants près de moi. Pour changer… à 30 SA col ouvert à 2 doigt (j’y suis abonnée). Au 7e mois, je les ai beaucoup moins vu car les papys et mamies se sont relayés pour que j’arrête de bouger et de courir après eux 🙂 car le gynécologue m’avait prévenu que si je ne me ménageais pas, je retournerais à Calais. Ce que j’ai fait. Car le petit père ne grossissait pas beaucoup, il y avait un problème avec le cordon qui ne lui donnait pas assez de nourriture donc retard de croissance in utéro.

À ne pas bouger et à manger le petit père rattrapait un peu son retard. Mais à la fin, à 37 SA ils ont décidés de déclencher l’accouchement car il ne grossissait plus (j’avais une écho toutes les semaines pour suivre son évolution).

L’accouchement, comme les deux premiers, a été express avec une péridurale qui ne fonctionnait pas (encore…).

Le travail a commencé à 16h30 avec la première contraction. Le temps d’attendre, de déposer les enfants chez mes parents, d’aller à la maternité et d’être prise en charge il était 19h45. J’étais toujours à 2 de dilatation mais je sentais bien que c’était pour ce soir-là 🙂

Ils m’ont mis le monito et à 20h30 j’étais a 5 . Vite ! Vite ! Salle de travail, pose de péridurale et on essaie d’avoir mon gynécologue. Très occupé ce soir-là (pleine lune) . Bon, 45 min après je suis à 7 ouille ! Je douille !!! Et je sens que ça pousse très très fort.

Je vois une élève et lui dit que j’ai besoin de pousser, il me répond « nan nan c est pas pour maintenant votre col et pas assez ouvert ». Je lui réponds « ça pousse je vous dis ! » elle me répond encore d’attendre (grrrrrr…) Une personne plus expérimentée passe juste derrière, je lui redit entre deux souffles la même chose et elle me dit si « ça pousse faut pousser » lol . Alléluia !!!!

Bon ça va tellement vite qu’il descend tout seul et sa tête est presque sortie quand elle m’osculte. Je suis à deux doigts de m’évanouir. Une des sage-femmes court chercher le gynéco et il arrive 1 min plus tard. Je l’entends dire « ouf j’ai dû piquer un spwint » (mdr) et ils me mettent le masque… je m’en vais de plus en plus puis de loin, j’entends quelqu’un qui me dit « respirez à fond madame le cœur du bébé ralenti de trop » . Ça m’a mis une de ces gifles que j’ai réussi à prendre sur moi et à pousser cette toute petite fois pour sortir la tête qui était coincée là depuis quelques minutes.

Et voilà Bastinou mon Loupinou. Gros chagrin pour ce petit loupinou d’amour.

Quel bonheur aussi au final. Je les adore mes 3 petites tornades et quelle émotion de se remémorer tout ça… Mon cœur bat la chamade.
C’est juste magnifique de donner la vie <3

 

Que d’émotion encore une fois ! J’en ai la chair de poule ^^
Une dernier énorme MERCI à Cathy pour sa participation en 3 temps !

Petit rappel aux intéressés, vous pouvez m’envoyer votre participation à la rubrique Comme on né via mon formulaire de contact ! C’est un espace ouvert à toutes les personnes ayant vécu la naissance d’un proche, j’entends par là que ce n’est pas réservé qu’aux mamans 😉
Alors, papas, grands-parents, frères et soeurs, que votre histoire soit récente ou un peu moins, n’hésitez pas à me contacter

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisse moi un p'tit mot !