Tu es ici Accueil » Vie de supamam » Semaine mondiale de l’accouchement respecté (SMAR)

Semaine mondiale de l’accouchement respecté (SMAR)

Du 16 au 22 mai, cette semaine quoi, se déroule la Semaine Mondiale de l’Accouchement Respecté, la SMAR. Cet évènement a été créé par l’association française Alliance Francophone pour l’Accouchement Respecté. Cette année le thème choisi est « Mon corps, Mon bébé, mon accouchement » et forcément il me parle d’autant plus aujourd’hui avec notre supacahuète en préparation ^^
C’est donc tout naturellement que j’ai choisi cette semaine pour te parler de mon choix d’accoucher en maison d’accouchement.

Petit rappel pour ceux qui n’étaient pas là il y a 5 ans. Pour notre supabb j’avais choisi la sécurité médicale. A l’époque je la trouvais rassurante pour une première grossesse.
J’avais donc choisi d’être suivi par ma gynécologue et d’accoucher en hôpital de niveau 3 pour m’assurer de rester aux côtés de mon bébé en cas de problème.
J’ai plutôt mal vécu ce premier accouchement même s’il s’est plutôt bien passé en soi. Je n’ai eu aucune complication et supabb allait très bien. Je regrette juste certains choix, par manque d’information principalement. Je ne pouvais faire confiance qu’à ma gynécologue et ses bons conseils prodigués lors des rendez-vous express mensuels. Je pensais naïvement qu’il n’y avait pas d’autres solutions. Je ne les ai pas cherché non plus, je l’avoue.
Au final j’ai eu droit à un travail très long, très lent (36h) à cause d’une péridurale qui m’empêchait de mobiliser mon corps pour faire progresser mon bébé,
une péridurale qui diffusait trop à gauche et qui m’a laissé avec la jambe d’éléphant man, m’empêchant de me positionner comme je le souhaitais lors de la poussée,
une péridurale trop dosée qui m’a privé de la sensation de délivrance puisque je n’ai pas senti bébé passer…
Suite à cette expérience je me suis dit que pour une seconde grossesse je ne referais pas les mêmes choix.
Après la naissance de supabb, j’ai pris le temps de me renseigner sur des alternatives pour trouver la solution qui me permettrait de me réapproprier ce moment qu’est la naissance.
J’ai alors trouvé les coordonnées d’une sage-femme qui pourrait me faire accoucher en maison d’accouchement ! Cette maison est ouverte depuis juin 2014 à Toulouse, bien avant que l’expérimentation des maisons de naissance soit autorisée (depuis l’année dernière seulement). La principale différence avec une maison de naissance c’est que la maison d’accouchement est gérée par une clinique et non par des sages-femmes directement. Mais le principe reste le même : permettre un accouchement le plus naturel possible, sans péridurale mais avec la sécurité d’une équipe médicale de proximité en cas de problème.
Supacahuète devrait donc voir le jour en présence de son papa et de notre sage-femme seulement ! Un accueil privilégié pour un événement unique 🙂
Attention il faut tout de même savoir que jusqu’au jour J je ne suis pas sûre de pouvoir accoucher en maison d’accouchement ! Il y a des règles strictes à respecter pour la sécurité de la mère et de son bébé. Par exemple, il faut que ma grossesse se déroule sans accroc jusqu’au bout, si je développe un diabète gestationnel ou que bébé se présente en siège je devrais accoucher en salle d’accouchement de la clinique.
Je croise donc les doigts pour que tout roule jusqu’au terme !
J’ai tendance à enjoliver ce moment dans ma tête, pourtant j’ai bien conscience de la douleur que je vais devoir endurer. Mais je n’ai pas peur parce que je serais entourée ! Supapapa et moi aurons été préparés à ce moment. Chacun à son niveau. Il va pouvoir participer, s’impliquer, se sentir utile et je pense que pour lui ça sera une belle expérience. Je ne lui demanderai pas de s’engager plus qu’il ne le souhaite. Notre sage-femme sera là pour nous accompagner et prendre le relais au bon moment.
Sur place nous aurons tout le confort, comme à la maison mais en mieux ! Une baignoire spéciale pour soulager les contractions, un lit kingsize pour faire évoluer les positions en fonction du travail, des drapés pour se suspendre…
image

image

L’accouchement sera suivi de la tétée d’accueil, je sais que nous ne serons pas poussés dehors, nous pourrons prendre le temps qu’il faut ♡
Je pourrais aussi choisir du temps que je souhaite passer ensuite à la clinique après l’accouchement. Si tout va bien je pourrais rentrer à la maison au bout de 24h. Il y a même des mamans qui sont rentrées au bout de 6h seulement ! Mais je pourrais aussi y rester 3 jours ou plus. Il faut savoir que l’on peut aller jusqu’à 12 jours pris en charge.
Ma sage-femme s’occupera ensuite du suivi à domicile tous les jours 🙂
J’attends beaucoup de cet accouchement j’espère ne pas être déçue. J’espère vraiment pouvoir me réconcilier avec ce moment.

Voilà donc notre projet de naissance pour supacahuète 🙂
J’ai peut être (certainement) oublié des infos, si jamais le concept d’accouchement en maison de naissance t’intéresse n’hésite pas à me faire part de tes questions et j’irais trouver les réponses pour toi !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires

  1. Beau projet de naissance mais qui m’est impossible car j’ai une grossesse compliquée, que l’on me prépare déjà à une éventuelle césarienne et d’un accouchement plutôt fin août que début début septembre… Affaire à suivre!
    Bonne grossesse

    • Belle grossesse à toi aussi ! Je pense que rien n’est jamais joué d’avance mais j’espère qu’on pourra mener à terme ce projet 🙂 bon courage à toi

Laisse moi un p'tit mot !