Tu es ici Accueil » histoire d'allaitement » Apprendre de ses erreurs [Histoire d’allaitement]

Apprendre de ses erreurs [Histoire d’allaitement]

Pour tout te dire je ne suis pas allée voir dans mes vieux billets pour savoir si j’avais déjà traité ce sujet. C’est suite à un échange sur ma page Facebook [où je t’invite à me suivre hein 😜] que ce sentiment est remonté.

Alors que je prépare l’arrivée prochaine de notre supacahuète avec qui j’espère vivre une belle aventure lactée, j’ai repensé à mon histoire avec supabb.

Les débuts de son allaitement ont été plutôt compliqués. J’ai compris aujourd’hui pourquoi grâce à beaucoup de lectures, de discussions, d’échanges avec d’autres mamans allaitantes. Je n’étais pas sereine dans ce premier allaitement. Outre les inquiétudes d’une primipare, j’avais la pression de mon boulot, de ma société, à gérer. Je me retrouvais donc en train de faire de la compta [je t’ai déjà dit que j’étais graphiste ?] seulement 2 jours après mon retour de la maternité… j’ai pu travailler de chez moi jusqu’aux 6 mois de supabb, ce qui est bien mais pas évident à gérer. J’étais mal organisée, je voulais tout faire et bien le faire mais sans voir que je n’en n’avais pas le temps ! J’en ai donc voulu à mon fils de ne pas me laisser le temps de travailler, j’en ai voulu à mon travail de me priver de certains moments précieux avec mon fils. Un dilemme permanent pendant 6 longs mois qui a bouffé toute mon énergie.

Et ce jour, où il a fallu penser à la suite. Ce moment où supabb a du aller chez supanounou pour que je puisse retrouver une activité professionnelle normale. Dis toi que je n’ai pas pensé une seconde que je pouvais faire autrement que de le sevrer pour le passer au lait maternisé [ -> manque d’information].

J’étais épuisée avant même de revenir physiquement au bureau. J’en voulais encore à mon fils de ne pas m’avoir laissé dormir, alors que je ne pouvais m’en prendre qu’à moi ! J’avais choisi de travailler quand il dormait en journée au lieu de me reposer également. Je me pensais au dessus de la fatigue. Les autres oui, mais moi ? Pfffff foutaises ! Je PEUX être mère et travailler.

Je pense que je me souviendrais toute ma vie de cette dernière tétée avec supabb. J’ai lu dans son regard qu’il ne m’en voulait pas. J’ai lu dans son regard qu’il comprenait ma douleur et ma fatigue. Et quelque part j’étais soulagée que ça s’arrête. Bizarrement suite à cette dernière tétée, supabb était plus serein, il dormait mieux [et je ne crois pas que le lait maternisé y soit pour quelque chose], et moi j’étais libérée de ce choix permanent que je m’étais imposé. Je pouvais être mère et travailler. J’avais fait des erreurs mais je ne le savais pas encore.

A quelques semaines de la naissance de supacahuète je ne peux pas savoir comment sera notre allaitement. Mais je peux apprendre de mes erreurs et m’informer et surtout me faire accompagner pour que tout se passe pour le mieux.

Je nous souhaite donc de trouver le meilleur moyen pour concilier allaitement et retour au travail. Je suis confiante et puis tu seras là pour me soutenir hein ?! 😉

On en reparle dans quelques semaines ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Commentaires

  1. J ai eu les larmes aux yeux en te lisant ,j m suis reconnu dans c lignes. J n fais pas le même boulot mais j travaille avec mon homme et moi aussi j travaillais,de la maison en congé mater , encore le jour des naissances et au retour de la mater . J ai été épuisé j voulais tout gérer ,ma première xa a été plus que compliqué l allaitement j ai tenu 2mois et oui tenu car c était très dur, bout de sein crevasse mais il fallait que j l fasse car el avait beaucoup de reflux et on me disait si vous arrêtez xa va être pire ! El dormait pas la journée, le réveillait 8 10 fois la nuit . Et au bout de 2 mois un médecin m a dit si vous voulez arrêter vous arrêtez et là gros soulagement c fou ! J étais libéré . Pour mon 2ème 14mois d allaitement , a 2mois 1/2 j tirais mon lait pour les rendez vous de sage femme pour le mettre en garde et du jour au lendemain il a refuséle bibi. C est un p’tit coquin . Et donc ca a duréjusqu a 14mois ,j l ai diversifie a 4mois ce qui m a permis de souffler mais tous le midi jusqu a c 9mois j allais chez nounou pour la tête ,merci nounou j peux la remercier zl a été adorable . Et à 14mous ayant des soucis de santé j ai dit stop , j ai regretté et j regrette encore la façon dont j m y suis prise,j ai arrêté du jour au lendemain aie aie pour moi et l p’tit stressé pendant 1semaine il comprenait pas . Mal informé, seule a c moment j ai pas réfléchir , j étais tellement épuisée pfff. Mais que du bonheur l allaitement pour la relation avec nos bb . Avrilette lydie lol

    • On a chacun notre histoire d’allaitement c’est ça qui est beau. C’est une relation unique que l’on garde à vie je pense ! Merci Lydie pour ton commentaire. Ça m’inspire une nouvelle rubrique pour le blog tiens ^^
      Après les récits d’accouchement je vais proposer des récits d’allaitement ! Bisous

  2. Oh comme je t’encourage a fond !!!
    J’ai deux enfants (4ans et demi et presque 2ans) également graphiste 😉 pour ma 1ere j’ai eu peur, j’ai hésité longuement durant ces trois jours a la maternité pour au final me dire, non j’allaite pas a quoi bon dans a peine 2mois et demi je reprend le boulot… et j’ai regretté assez rapidement en faite… Pour mon deuxième, ma grossesse a défilé comme une flèche mais je savais que je voulais allaiter du moins essayer ! Et là j’ai étais stupéfaite, je n’ai eu aucun conseil, rien nada le vide totale autour de moi, j’ai eu mal, très mal a versé ma larme tellement j’avais l’impression qu’on me planter une aiguille dans le téton… la veille de ma sorti mat, une petite dame bien gentille a débarqué dans ma chambre, je me souviendrai toujours d’elle, elle est rentré pour voir mon babyboy à la base, pas du tout pour moi et là elle m’a vu galérer, avec mes pastèques en guise de bibi 😀
    Oh lala ma petite dame m’a t’elle dit, elle m’a simplement guide, faut pas hésitez a vous masser le sein, elle m’a montrer, m’a épaulé, babyboy était parfaitement installé, m’a rassuré, juste j’avais deux gros ballon de baudruche prêt a éclater lol après coup j’en ri mais je te jure que sur le moment c’était impressionnant !
    Elle m’a dit, vous avez pas eu de petit livret sur l’allaitement ? et bien non… j’étais désemparée ! oh et bien je vous apporte ca !
    Voilà en faite en septembre 2014… j’avais eu aucun conseil, avant cette dame… et je t’avoue que je ne m’étais pas renseigné pour autant.
    j’ai pas allaité longtemps mon babyboy… 2mois parce que j’y tenais et aussi parce que je reprenais le boulot et j’avais peur de la suite…
    Mon reve… C’est d’en avoir un 3eme pour mener un allaitement au top du top jusqu’à que ce baby décide de lui même d’en arrêter là, c’est mon futur rêve, seulement baby 3 n’est pas du tout au programme… 🙁
    Je te suis sous plusieurs noms (oh la chipie lol) Jojo duoibs pour facebook et jo_loa sous insta !
    Je te suivrai avec plaisir dans cette aventure 😉

    • Merci pour ton soutient Johana 😉 j’espère tenir au maximum sachant que ce sont vraiment les premiers mois les plus durs. Après quand ils sont diversifiés c’est plus simple c’est de la tétée câlin matin et soir ❤

  3. Je serai la comme toujours

    • Je n’en doute pas 😉 avrilette un jour avrilette toujours !

Laisse moi un p'tit mot !